L'équipe du labo

 Franck Navarre

  

C'est le bassiste. Il chante aussi, mais dans le labo tout le monde chante alors je ne le préciserai plus après.

Il m'accompagne depuis le tout début (Printemps de Bourges 84, au tremplin, ça s'appelait à l'époque  ) c'était notre première grande scène. Bien entendu, ça avait super bien marché et à partir de là, ç'avait été la consécration internationale... enfin bref, Franck a donc décidé de continuer de m'accompagner à la basse (et de chanter aussi, mais ça au labo, c'est normal, on chante tous). Franck il est impassible et imperturbable. Je parle beaucoup avec lui quand tout le monde est parti du labo. On boit des coups et on discute. J'ai l'impression qu'il n'y a que lui qui s'est rendu compte que nous faisions de la chanson française débraillée et approxamutive. Il faudra que je vérifie ça...

 

François Ayres.

Maître du studio et guitariste.

Il sera précisé plus tard dans ces pages qu'il chante également (vous apprendrez d'ailleurs qu'au labo, c'est amusant, mais on chante tous, c'est un peu obligatoire en quelque sorte).

François, il prend le son et il le rend en suivant mais en meilleur état que quand il l'a pris. C'est donc un peu un magicien.

Sur la photo on regarde une guitare et on discute tous les deux. Il est en train de m'expliquer d'où sort le son de sa guitare :

François Ayres :     Tu vois, Jean, le son, il sort de par-là.

Jean Mouchès :      Ah bon ! En es-tu sûr ?

François Ayres :     Oui.

Jakes Aymonino.

Guitariste et arrangeur des voix. Il te prend une voix et il te l'arrange.

Il est le chef des Manufactures Verbales, un groupe aquitain plein de voix arrangées.

Sur la photo on le voit qui joue de sa guitare. Il en a au moins deux autres: une électrique et une autre plus petite, très jolie. Il ajoute plein d'effets avec des ordinateurs. Bien entendu, il chante aussi et ne fait pas qu'arranger, tu parles ! Tel est Jakes, l'arrangeur de voix et l'effectueur de guitares.

Michel Macias

Accordéonniste et percussioniste. Il chante aussi, mais ça, dans le labo, tout le monde chante, alors je ne le préciserai plus après.

Il joue très très bien de l'accordéon. Tous ceux qui aiment l'accordéon le disent. Nous, au labo, on n'aime guère l'accordéon. On le dit souvent à Michel en manière de plaisanterie. Evidemment ça le rend triste et, du coup, il joue encore mieux car la tristesse et le désespoir sont bénéfiques à l'accordéonniste.

Sur la photo on voit bien qu'il est triste. On voit aussi la marque de son accordéon.

Voilà, ça c'était pour Michel l'accordéonniste.