SPORT : QUI VA DÉCROCHER LA COUPE WEINSTEIN ?
Eric Ciotti ne décolère pas. Le « Bald bookmaker » comme on le surnomme dans le milieu des paris sportifs, traverse une période noire. Toutes les succursales de la « Ciotti Without Tif Corporation », réparties à travers le monde, ont en effet misé gros sur la victoire de Nicolas Hulot pour la coupe Weinstein, du nom du champion américain de la discipline, compétition organisée au niveau national par la FFAF (Fédération Française d’Agression Féminine).
Depuis le retrait de Dominique Strauss-Kahn suite à un douloureux claquage pénien, l’abandon de Denis Baupin décidément pas au niveau, le passage – réussi- d’Olivier Duhamel en FFAFM (Fédération Française d’Agression Familiale Masculine) et la rétrogradation en division honneur de Georges Tron pour dopage, la victoire semblait acquise à « Nicolas l’hélico » et les sommes engagées sur son nom dépassent largement les réserves de la Ciotti Corp Ltd déclarées à ce jour.
Mais voilà, cette belle machine à faire du cash s’est soudain grippée lorsque PPDA est revenu sur le devant de la scène avec DEUX nouvelles plaintes homologuées pour agression sexuelle ET viol, qui le remettent dans la course.
Nicolas Hulot, injoignable, n’a peut-être pas dit son dernier mot, mais en attendant, PPDA reprend la tête de cette compétition de haute tenue et le fait savoir à son rival à coups de tweets narquois et de vidéos Tik-Tok moqueuses.
« Entre ces deux-là, ça a toujours été comme ça, remarque Mme Haenel qui fut leur institutrice pendant plusieurs années scolaires à l’école primaire de Plougastel où tous deux étaient scolarisés.
« Patrick Poivre, ah, ah, le poivre ! tu nous fais éternuer » lançait Nicolas, « Hulot, hulotte, t’as pissé dans ta culotte » répondait l’autre, et c’était comme ça sans arrêt ! » se souvient la vieille pédagogue. Et d’ajouter : Patrick avait un charisme certain, et il n’était pas rare que tous les élèves passent la récréation à l’écouter, tous assis tailleur sur le goudron et lui sur sa petite chaise, qui leur commentait les nouvelles de l’école ou même… la météo du jour ! ajoute Mme Haenel, avec un sourire nostalgique.
- Nicolas, lui, était plus solitaire et passait souvent ses récréations à tourner sur lui-même les bras tendus… il appelait ça « faire l’hélicoptère », ou alors il s’occupait des petites bêtes dans la cour : escargots, fourmis, gendarmes sous l’écorce des platanes…
- Il les observait ? demande l’envoyé spécial de la revue « Nouvelle écologie »
- Non, répond la vieille enseignante dont le regard se voile soudain et dont les lèvres se tordent sous l’effet d’un tic nerveux, non… il les écrasait plutôt …
Mais vite elle se reprend : « Ah, ces deux-là ! Ils ne s’entendaient que pour faire des concours de zizis ou pour embêter les filles ! »
Mais la vie a passé et les chamailleries de garnements se sont transformées en un combat où le sport, l’argent et les concours de zizi sont des enjeux qui engagent les deux hommes au plus profond de leur être.
La rivalité a atteint son paroxysme lorsque les deux compétiteurs et leurs équipes se sont croisés à l’aéroport de Bangkok, ville où les deux hommes s’entraînent régulièrement.
Des mots ont été échangés, et des coups aussi. « J’agresse ta mère » aurait hurlé Nicolas à Patrick , « Moi aussi, j’agresse ma mère ! » aurait répondu celui-ci. « Ah ! ah ! Tu nous fais éternuer ! » aurait enfin rétorqué Nicolas ce qui a déclenché une bagarre générale qui ne s’est arrêtée que lorsque Mme Haenel leur a fait « la honte » et a sorti son taser pour calmer tout le monde.
« Je suis sûr que Nicolas peut encore nous surprendre, lance Eric Ciotti. Nous n’avons pas encore beaucoup entendu sa compagne et sa fille, et j’attends des choses intéressantes de ce côté-là. Quant à PPDA, je le soupçonne d’aller chercher lui-même des témoignages bidons pour engranger les fameux « points crapules ».
L’accusation est lourde mais Ciotti semble sûr de son fait.
Affaire(s) à suivre donc, d’autant plus que la compétition est loin d’être terminée.
Cette coupe Weinstein nous réserve certainement encore de jolies surprises sportives.
Sylvestre Buisson pour Mashed News
Peut être une image de 2 personnes
J’aime
Commenter
MONSEIGNEUR AUPETIT BIENTÔT JURÉ TOP CHEF SUR M6 ?
Eric Ciotti ne décolère pas. C’est une bien mauvaise publicité que vient de lui faire – involontairement- son vieil ami Monseigneur Aupetit archevêque démissionnaire de Paris.
Il faut dire que les deux hommes se connaissent de longue date, depuis leurs études au séminaire de Gap où ils étaient tous deux internes. Même si leur parcours universitaire les a éloignés (Michel Aupetit est médecin et évêque, Éric Ciotti est militant de droite et chauve) ils resteront toujours en contact et, lorsqu’il cherchera une secrétaire chargée de communication pour l’archevêché de Paris, c’est tout naturellement que Michel Aupetit fera appel à Éric Ciotti qui dirige à l’époque une agence spécialisée de secrétaires chargées de communication.
Et puis voilà, tout s’emballe lorsque Monseigneur Aupetit, est conduit à présenter sa démission au Pape suite à la plainte déposée par sa secrétaire chargée de communication qui s’est mise en congés « pour des raisons strictement ecclésiastiques» après que l’archevêque lui a imposé des signes de croix appuyés :
« Au nom du Père, normal, sur le front, puis du Fils beaucoup trop bas, quant à « et du Saint Esprit » carrément sur les seins et en terminant par Pouët, Pouët, au lieu du «Amen» attendu ! » témoigne la jeune femme en larmes.
Et puis, cette affaire n’est qu’un élément de plus dans la liste des griefs qui s’accumulent contre Monseigneur Aupetit, déjà très contesté dans sa gestion des mesures anti-covid dans les lieux de culte parisiens (désinfection des cierges à l’alcool à 90° en particulier).
Le Pape accepte donc la démission du médecin évêque et une enquête de Médiapart révèle vite le rôle que l’agence d’Éric Ciotti a joué dans cette affaire, agence qu’il cède « pour une bouchée de pain » (sic) à un homme d’affaire saoudien…
Quant à Monseigneur Aupetit ,maintenant en congés de l'église, il peut se consacrer à ce qu'il appelle (sa) "deuxième passion après Jésus" : la cuisine.
"J'ai toujours rêvé d'ouvrir une guinguette en bord de Marne, où je pourrai à la fois cuisiner le poisson, comme l'apôtre Pierre mais aussi faire le service service en salle, car j'aime servir."
Et à notre confrère d' "Arts de la table" qui lui demande comment s'appellera son bistrot gastronomique, l'ex archevêque répond avec un petit sourire :
"C'est le pape François qui m'en a donné l'idée. Ma guinguette s'appellera « AU PETIT PÉCHEUR ».
Sylvestre Buisson pour Mashed News
Peut être une image de 1 personne et position debout
Thomas Ezekiel, Floréal Melgar et 17 autres personnes
5 commentaires
2 partages
J’aime
Commenter
Partager
ERIC ZEMMOUR N'IRA PAS AUX JO DE PEKIN !!!
Eric Ciotti ne décolère pas. Après qu'Eric (Zemmour ndlr) a annoncé qu'il "ne ferait en aucun cas le déplacement chez les bridés (sic)", le candidat malheureux à l'investiture ( LR (ndlr)) voit s'effondrer ses derniers espoirs de peser dans la prochaine élection (présidentielle* (ndlr).
La paire d'Eric (Ciotti et Zemmour ndlr) était en effet pressentie pour représenter la France en Tennis de table avec de bonnes chances de décrocher un podium (cad une médaille ** (ndlr)). Mais Zemmour, récemment blessé au poignet lors d'un entrainement public a préféré "jeter l'éponge" (sic). "De toutes façons, ajoute-t-il , depuis qu'Eric (Ciotti ndlr) a décidé de smasher toutes les balles à droite de la table, notre jeu était devenu trop prévisible et nos chances de vaincre les " non-blancs"(sic) étaient devenues ridiculement faibles (sic)".
Le polémiste (sic) rajoute facétieux : "Si (sic) Eric (Ciotti ndlr) est trop déçu, il peut toujours s'inscrire au tournoi d'échecs (qui ne sont pourtant pas une discipline olympique (ndlr)), il excelle dans cette discipline (sic)".
Sylvestre Buisson pour Mashed News
*française (ndlr)
** d'or, d'argent ou de bronze (ndlr)
Peut être une image de 1 personne
Alain Sourigues, Thomas Ezekiel et 33 autres personnes
16 commentaires
1 partage
J’aime
Commenter
Partager

 

4 décembre, 19:00 
Partagé avec Public
Public
ALERTE INFO - Mashed news
NICOLAS HULOT : UN VERITABLE PREDATEUR
Eric Ciotti ne décolère pas. La nouvelle tombe au plus mauvais moment pour lui qui espérait bien rebondir après sa défaite cuisante à la primaire LR.
En effet le "droitier dégarni" comme le surnomment ses amis, pensait prendre du galon dans l'équipe de campagne de Valérie Pécresse en amenant une prise de guerre de première qualité en la personne de Nicolas Hulot.
Car les deux hommes sont très proches :
Eric (Ciotti) et Nicolas (Hulot) sont amis de longue date, depuis que le premier a appris au second à piloter les hélicoptères, à l'Héli-club de Gap où il était instructeur dans les années 80.
Mais voilà, alors que Nicolas était sur le point d'accepter la proposition d'Eric de rejoindre LR lors de la campagne qui s'ouvre, les nouvelles révélations sur ses comportements déplacés envers les animaux, en particulier les plantigrades, viennent mettre à mal les plans du "chauve qui peut peu" comme le surnomment ses amis.
En effet, il apparaît que Nicolas Hulot aurait tenté de saigner le bébé panda du zoo de Beauval, lors de la visite que le président chinois Xi Jin Ping et son épouse avaient effectuée lorsque le président Macron les avait reçus en France au printemps 2018.
Nicolas Hulot, alors ministre de l'environnement, était bien entendu du déplacement. Il aurait volontairement traîné dans l'enclos des pandas après que la délégation chinoise l'eut quitté, pour saigner à blanc le petit animal, et seul le retour inopiné de l'épouse du président chinois aurait sauvé le charmant bébé panda, dont elle est par ailleurs la marraine.
"J'avais oublié mon sac à main, déclare t-elle, et lorsque je suis retournée sur mes pas, j'ai surpris le Hulot, un rasoir à la main, qui s'approchait du petit Yuan Meng. Lorsqu'il m'a vue, il a fait semblant de tailler des bambous pour se donner une contenance".
La première dame chinoise a déclaré se tenir à la disposition de la justice française si une enquête était ouverte.
"Que Nicolas Hulot ait un problème réel avec les plantigrades, c'est un secret de polichinelle !", lance ce journaliste parisien familier des hautes sphères du pouvoir. "Déjà du temps de l'ourse Cannelle, le président Chirac avait mis son entourage en garde lors d'une visite dans les Pyrénées, visite à laquelle participait l'animateur d'Ushuaia. "Ne laissez pas Hulot s'approcher d'elle, sinon, y'aura du grabuge ! Ce gars-là a un réel problème avec les plantigrades !" avait lancé le président à sa descente d'hélicoptère.
Et notre journaliste de rajouter, philosophe et malicieux :
"De toutes façons, tous les gars qui sont désignés "personnalité préférée des français", un jour ou l'autre, on s'aperçoit que ce sont de foutus tordus !"

 

4 décembre, 17:21 
Partagé avec Public
Public
ALERTE INFO - Mashed News
ERIC ZEMMOUR MORDU PAR UN LOUP DANS LES YVELINES
Eric Ciotti ne décolère pas. À peine actés les ralliements successifs des principaux barons LR derrière Valérie Pécresse, l'agression d'Éric Zemmour par un loup sauvage de retour dans les Yvelines tombe au plus mauvais moment pour lui. En effet, c'est demain qu'Eric Ciotti aurait dû présenter son plan de réintroduction de l'ours dans les Hauts-de-France, plan susceptible de rallier à lui la frange écologiste la plus radicale de LR.
Quant à Valérie Pécresse , déjà tout sourire suite à la commande des 80 Chasseurs par les Emirats Arabes, elle ne cache pas son amusement suite à la mésaventure dont a été victime le polémiste :
"Eric Zemmour a voulu partir à la rencontre de la France profonde, mais il semble qu'il soit allé trop profond... Il a certainement réveillé des choses qui n'auraient pas dû l'être", rajoute -t elle, paraphrasant Galadriel dans "Le Seigneur des Anneaux".
Quant au polémiste, victime de plusieurs morsures au nez et au porte-monnaie, il semble que ses jours ne soient pas en danger même si ses nuits risquent d'être perturbées.
Sylvestre Buisson pour Mashed News
Peut être une image de chien et nature
Alain Sourigues, Floréal Melgar et 24 autres personnes
14 commentaires
1 partage
J’aime
Commenter
Partager