Un soir, 

La dernière chouette parlait au dernier hérisson;

Moi,

Blotti dans ma cachette, j'écoutais leur conversation.

Dialogue de piques et de plumes,

Philosophie au ras du sol...

Saisi par un bras de brume,

L'oiseau de nuit prit son envol.

 

Refrain

Où sont parties les hirondelles,

Où sont cachés les hannetons ?

Au bois plus un oiseau n'appelle,

Rien ne bouge dans les buissons.

 

Une corneille électrique

Perchée sur un grand poteau noir,

Observait d'un œil oblique

Le sol  et finit par me voir.

Et me frôlant du bout de l'aile

Pour me laisser un souvenir,

Lançant son cri de crécelle

S'enfuit pour ne plus revenir

 

Refrain

 

Ô ma tranquille clairière, 

Mon sentier à jamais perdu !

Les lauriers coupés naguère

Désormais ne repoussent plus.

Autour de nous rien ne subsiste

De ce qui nous rendait joyeux,

Et nous irons le cœur triste

Dans nos printemps silencieux.

 

Refrain